29 juillet 2009

UN RECUEIL DECADENT

         Auguste Barrau que nous présentions dans un précédent message (Auguste Barrau, un décadent) a laissé un recueil de poèmes original paru en 1906. Les illustrations sont de E. Gaucher, J. Grandjouan et E. Rocher. Le recueil est intitulé Eucologe Profane et complète la bibliographie précédemment indiquée. Ce petit recueil de 90 pages environ est richement illustré et est constitué de 5 parties : Messe douloureuse, Vêpres idylliques, Chemin du calvaire, Office triste, Cantiques pour toi. Une idylle... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 19:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 juillet 2009

Le journal du Chat Noir et ses bohèmes

         Émile Goudeau et Rodolphe Salis firent du cabaret du Chat Noir et de son journal des espaces uniques d'expression pour les "nouveaux bohèmes" de la fin du XIXe siècle.          Pour les 80 rimeurs embarqués sur la "galère chatnoiresque", un seul mot d'ordre : le panache. Adelphe Froger chante son "Désespoir" (n°56, 1883), Juliette Lembaire son "Spleen" (n°100, 1883) tandis que Léon Riotor ("La Chemise sale", n°119,... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 01:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 juin 2009

AUGUSTE BARRAU, UN DECADENT

 Pendant quelques années entre 1882 et 1889, de nombreux poètes méconnus ont tenté l'expérience d'une poésie dite "décadente".    Le poète Auguste BARRAU en fit partie. Né et mort à Challans, en Vendée, (20 juillet 1856 – 27 février 1941)  il a parcouru Paris, fréquenté Montmartre, le boulevard et les tavernes qui l’ont naturellement conduit aux Hydropathes (1878-1881) et aux autres sociétés bachiques. Fidèle à la bohème, il participa d’ailleurs au cinquantenaire du cercle hydropathe qui eut... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 18:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juin 2009

Ballade de la Joyeuse Bohème

Eugène Torquet (1860-1918) plus connu sous le nom de John-Antoine Nau (lauréat du premier prix Goncourt) se lia à la bohème de la fin des années 1870. Ainsi il fréquenta le cercle des zutistes, le club des hydropathes et bien entendu le fameux cabaret du Chat Noir. Il y laissa une célèbre ballade parue dans le numéro 1 de l'année 1882.       Cette ballade choisit de mettre en avant une bohème joyeuse contrastant avec celle de Murger. Au cours de ce poème chantant, à la ritournelle entêtante, Torquet reprend... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juin 2009

Un drame lyrique : NANA SAHIB, de Jean Richepin

Nana Sahib de Jean Richepin est un drame en 7 tableaux représenté pour la 1ere fois le 17 décembre 1883. Jean Richepin y interprètera le rôle titre. Quant au premier rôle féminin, il fut interprété par Sarah Bernhardt. Parmi les acteurs on trouve également Félix Décori (dans le rôle de Sir Edwards), bien connu du milieu bohème. Le personnage éponyme, Nana Sahib, est une grande figure historique qui mena une rébellion contre les colons anglais en 1857. Le destin mystérieux de Nana Sahib et notamment sa disparition avait... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 21:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mai 2009

Charles Morice

Charles Morice a collaboré a plusieurs journaux et revues. Il a fondé Lutèce. Il a publié à Bruxelles L'Action humaine, revue bimensuelle entièrement rédigée par lui où parurent Noa Noa, Le Rideau de pourpre, Notations, Méditations esthétiques etc. Charles Morice collabora également au Mercure de France et à Vers et prose. Né le 15 mai 1861 à Saint-Etienne (Loire), Charles Morice fit ses études à Lyon. Il vint à Paris dès 1881, se lança dans la littérature, fonda avec Léo Trézenick (Léon-Pierre -Marie Espinette) la gazette littéraire... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 mai 2009

Les poètes du Décadent

    Le premier numéro du Décadent paru le 10 avril 1886 s'ouvre sur un petit discours "Aux Lecteurs". Ce discours commençait ainsi : "Se dissimuler l'état de décadence où nous sommes arrivés serait le comble de l'insenséisme", et après avoir proclamé que tout, en effet, "décade" : religion, mœurs, justice, il continue par cette déclaration fort célèbre :     "Nous vouons cette feuille aux innovations tuantes, aux audaces stupéfiantes, aux incohérences à 36 atmosphères dans la... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mai 2009

"Ballade de la balade" Georges Lorin

                                                                                   A Paris Non ! Non ! Je n'irai pas chercher sur les galetsEt sur le sable fin le repos que l'on rêve !L'horizon est trop plat, les varechs noirs sont laids,Et les couchants... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2009

Un recueil original : Paris Rose de Georges Lorin

Le Paris Rose de Georges Lorin,   Paris, Ollendorff, 1884   Georges Lorin est un artiste parisien de la fin du XIXe siècle qui illustra par son parcours une nouvelle figure d’artiste. L’artiste « polyphonique » capable d’agir en véritable plasticien du langage et de la matière, maîtrisant l’écrit et l’icône, la plume et le crayon. Georges Lorin est le fils de Maxime Lorin, artiste-peintre ami de nombreux « bohèmes » dont Fernand Icres. Connu sous le nom de Cabriol depuis 1879 pour ses portraits... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 avril 2009

FELICIEN CHAMPSAUR

Voici un cliché rare (collection privée) représentant Félicien CHAMPSAUR, auteur du fameux Lulu, roman clownesque illustré. Une courte notice  biographique accompagnait ce cliché de la célèbre collection Félix POTIN : " Né à Digne, M. Félicien Champsaur vint à Paris (1877) pour y faire son droit mais  y fit surtout de la littérature. Après avoir collaboré à diverses feuilles littéraires et fantaisistes, il se fit connaître comme chroniqueur de divers grands journaux : le Gaulois,  Le Figaro, L'Evénement, Le... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 19:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :