16 mai 2009

Les poètes du Décadent

    Le premier numéro du Décadent paru le 10 avril 1886 s'ouvre sur un petit discours "Aux Lecteurs". Ce discours commençait ainsi : "Se dissimuler l'état de décadence où nous sommes arrivés serait le comble de l'insenséisme", et après avoir proclamé que tout, en effet, "décade" : religion, mœurs, justice, il continue par cette déclaration fort célèbre :     "Nous vouons cette feuille aux innovations tuantes, aux audaces stupéfiantes, aux incohérences à 36 atmosphères dans la... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 mai 2009

"Ballade de la balade" Georges Lorin

                                                                                   A Paris Non ! Non ! Je n'irai pas chercher sur les galetsEt sur le sable fin le repos que l'on rêve !L'horizon est trop plat, les varechs noirs sont laids,Et les couchants... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2009

Un recueil original : Paris Rose de Georges Lorin

Le Paris Rose de Georges Lorin,   Paris, Ollendorff, 1884   Georges Lorin est un artiste parisien de la fin du XIXe siècle qui illustra par son parcours une nouvelle figure d’artiste. L’artiste « polyphonique » capable d’agir en véritable plasticien du langage et de la matière, maîtrisant l’écrit et l’icône, la plume et le crayon. Georges Lorin est le fils de Maxime Lorin, artiste-peintre ami de nombreux « bohèmes » dont Fernand Icres. Connu sous le nom de Cabriol depuis 1879 pour ses portraits... [Lire la suite]
Posté par bdidier à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,